Nous sommes là pour vous :
04 51 08 92 00
hello world!

Les conseils pour un logement adapté

12. avril 2023

Que vous soyez une personne en situation de handicap ou une personne âgée et que vous souhaitez vivre le mieux possible chez vous, il est primordial que votre logement soit adapté et aménagé en fonction de vos besoins et vos difficultés.

Vous le savez peut-être, la loi du 11 février 2005 a prévu des normes d’accessibilité pour une adaptation des bâtiments publics pour tous les handicaps. Les normes d'accessibilité pour les ERP (établissement recevant du public) s'appliquent également aux BHC (bâtiments d’habitats collectifs) ou aux maisons individuelles neuves.

Mais sachez qu’il n’existe PAS de normes d’accessibilité pour les particuliers pour les logements existants. C’est pourquoi le rôle de l’ergothérapeute est primordial pour prendre en compte la pathologie, le projet de vie, les besoins, les moyens financiers…

L’aménagement du domicile permettra d’augmenter l’autonomie, diminuer le risque de chutes et de faciliter l’accessibilité que ce soit avec une aide technique à la marche comme un déambulateur ou un fauteuil roulant manuel ou électrique

Voici quelques conseils d'accessibilité PMR à respecter pour chaque pièce de votre logement.

Attention, les mesures sont données à titre indicatif et doivent être ajustées à vos propres besoins !

Cheminement extérieur du domicile

Concernant l’accès extérieur, lorsqu’il existe une pente pour mener à une marche d’entrée, on conseillera pour faciliter la propulsion en fauteuil roulant une pente inférieur à 5 %. Si elle est supérieure, un palier de repos sera nécessaire.

Pour les ressauts, on évitera les seuils de plus de 2 cm. Il pourra être intéressant de mettre en place des produits de rattrapage de niveau si le seuil est supérieur à 3 cm.

Pour la largeur des allées, on conseille, pour un confort d’usage, 1,60 m de large, à adapter bien sûr en fonction des besoins.

Cheminement intérieur (couloirs)

Pour une accessibilité optimale, on conseille une largeur de couloirs supérieure à 90 cm. Cependant, lors de la présence de couloirs étroits, il faudra alors rechercher une solution de mobilité plus étroite et faire des compromis.

Pour limiter le risque de chute, il faudra vérifier l’éclairage. En effet, c’est la nuit que les risques de tomber sont majorés. Un éclairage puissant avec détection permettra de réduire les zones d’ombre et d’assurer les prises.

Pour la largeur de porte, il est recommandé une largeur supérieure à 83 cm.

Salle de bain

La salle de bain est souvent source d’inquiétude et doit bénéficier d’aménagement pour que la personne puisse rester vivre chez elle.

Pour la douche, on préféra une douche au sol avec un siège mural ou un tabouret de douche. Une barre d’appui en L est aussi primordiale pour se relever, mais aussi se tenir debout lors de la toilette.

Attention, si vous optez pour une douche de plain-pied, la pente devra être de 1 % à 1,5 % pour une bonne évacuation et une dimension de 100 / 120 cm.

S’il existe une baignoire : on peut opter pour une planche de bain, un siège pivotant ou un élévateur de bain.

Pour le lavabo, il doit être à hauteur adaptée (85 cm maximum du sol) et de forme ergonomique. On optera pour un siphon déporté afin que la personne en fauteuil ne touche pas la partie chaude et un robinet avec mitigeur pour faciliter la préhension.

Si vous placez un miroir, il doit se trouver sur tout le long du mur (de 90 à 180 cm) afin d’être utilisé par tous les membres de la famille.

Les WC

Pour une accessibilité optimale, on conseille une cuvette à 50 cm du sol (abattant inclus).

La barre d’appui coudée devra être située de 70 à 80 cm du sol.

Si les WC sont trop bas, on peut conseiller une rehausse WC.

Si la personne ne peut pas accéder aux toilettes, on peut envisager de proposer une chaise de toilette dans la chambre.

La chambre 

C’est souvent un sujet délicat, mais il est très important de limiter le nombre de tapis, que ce soit dans la chambre, mais aussi dans le salon.

Dans la chambre, la sortie de lit reste toutefois confortable. On conseillera alors de coller au sol le tapis afin d’éviter les coins qui pourraient accrocher les chaussons.

Si le lit est trop bas pour se relever, on peut installer des pieds rehausseurs. Sinon, un lit médicalisé peut aussi être une option pour les personnes avec davantage de difficultés.

Pour se relever du lit et se mettre assis, on conseille une barre de lit latérale de redressement. Idéal pour retrouver le bon schéma moteur !

Pour une personne en fauteuil roulant, une aire de giration (espace pour que le fauteuil puisse tourner) de 150 cm devra être présente.

À côté du lit, on conseille un espace d’usage (un espace pour avoir la place de faire son transfert par exemple) de 80 cm / 130 cm.

Cuisine

Pour une cuisine adaptée, il y a une règle d’or : les 3 points stratégiques doivent former un triangle : l’évier, le chaud (les plaques, la gazinière…) et le froid (frigo).

Ainsi, on considère que les cuisines qui ont une implantation en U ou L sont plus fonctionnelles que celles avec une disposition parallèle ou en longueur.

Pour une personne en fauteuil roulant, on conseillera un plan de travail évidé d’une hauteur minimum de 70 cm.

On placera les objets les plus courants en bas avec des portes coulissantes.

Petit plus, on peut décaler les plinthes de 15 cm sous les meubles de la cuisine pour que les pieds des usagers en fauteuil roulant passent en dessous.

Le séjour et le salon

Dans le salon également, il faudra limiter la présence des tapis qui peuvent être source de chute.

La lumière est toujours très importante pour avoir un bon éclairage. Mais attention, on mettra en place des rideaux afin de ne pas trop être ébloui en cas de soleil important.

Pour une meilleure accessibilité, on évitera une surcharge de meuble. Le passage doit être fluide.

L’escalier 

Dans les maisons individuelles, la hauteur de marches est de 18 cm en général. Mais cela reste fatiguant pour les personnes à mobilité réduite. On préfèrera des marches de hauteur de 17, ou même 16 cm, si possible.

Un escalier avec une contremarche va rassurer la personne âgée, car elle aura son pied contre pour mieux le monter. De plus, il n’y aura pas de sensation de vide.

Il est aussi important d’avoir la même hauteur de marche. Des marches inégales peuvent entrainer un déséquilibre.

Afin de faciliter le repérage pour les personnes âgées, on préconise aussi d’avoir la contremarche contrastée en couleur. Le nez de marche peut lui aussi être d’une couleur différente.

On peut aussi installer une main courante. Sa hauteur est conseillée en général de 80 à 100 cm du nez de marche. Il ne doit pas avoir de rupture de continuité pour la barre, ce qui évitera les déséquilibres.

Si vous ne pouvez plus monter, on peut conseiller un monte-escalier.

Le logement et le fauteuil roulant électrique

Bien entendu, il faudra adapter ces conseils en fonction de vos difficultés, de vos besoins et de votre domicile actuel.

N’hésitez pas à faire appel à un ergothérapeute qui pourra vous conseiller au mieux afin d’optimiser votre sécurité, votre autonomie et votre confort !

Avec le fauteuil roulant électrique pliable ergoflix vous pouvez vous déplacer aisément à l'intérieur de votre logement, mais aussi à l'extérieur.

Le fauteuil ergoflix passe dans les portes les plus étroites (moins de 65 cm), grâce à sa largeur réduite. Aussi, sa maniabilité et son rayon de braquage étroit vous permettront de l'utiliser sans problème dans votre appartement ou dans votre maison.


*Article écrit en collaboration avec une ergothérapeute partenaire


Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez nous joindre par téléphone au 04 51 08 92 00 (lundi - vendredi, 9h00-12h30 / 13h30-18h00) ou par e-mail : info@ergoflix.fr.

Lire plus d'articles sur la mobilité en fauteuil roulant ?

Nous espérons que vous avez trouvé utiles les informations contenues dans cet article de blog. Merci de nous faire part de vos commentaires à ce sujet ci-dessous.

Vous voulez en savoir plus ? N'hésitez pas à consulter nos articles dédiés à la mobilité en fauteuil roulant :

Écrit par:
Manuela
Manuela
Responsable Marketing

Avez-vous apprécié l'article ?

0 / 5
hello world!

Plus d'articles dans cette catégorie

22. mars 2024
Largeur de fauteuil roulant : ce qu'il faut savoir

La largeur comme critère de choix du fauteuil roulant Il existe un grand nombre de types de fauteuils roulants, de dimensions et caractéristiques différentes. Pour être sûr de ne pas vous tromper lorsque vous devez choisir un fauteuil roulant, il est essentiel de considérer non seulement quel type de fauteuil choisir (fauteuil roulant à commande […]

13. mars 2024
Grille AGGIR : quels sont les niveaux d’autonomie ?

La Grille AGGIR est un outil d'évaluation utilisé dans le cadre de l'allocation personnalisée d'autonomie (APA). Elle permet de déterminer les niveaux d'autonomie des personnes âgées en perte d'autonomie.

19. février 2024
Circuler en fauteuil roulant électrique : astuces pour des déplacements sécurisées

L'accessibilité pour les personnes en fauteuil roulant électrique est essentielle. Pouvoir circuler en fauteuil roulant électrique en toute sécurité est une préoccupation majeure.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous sommes là pour vous !
Service client
Appelez-nous :
04 51 08 92 00
Lun-ven : 9h00 - 12h30 / 13h30-18h00
Ou écrivez-nous :
FR - Ergoflix Contact form
Suivez nous

Des questions?
Contactez-nous au 04 51 08 92 00

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre,
du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h00
chevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram