Nous sommes là pour vous :
04 51 08 92 00
hello world!

Interview avec Dafna MOUCHENIK : à la découverte de LogiVitae, un service d'aide à domicile pas comme les autres

17. avril 2024

À la croisée de l’engagement social et de l’entrepreneuriat, Dafna MOUCHENIK nous ouvre les portes de LogiVitae, un service d’aide à domicile médico-sociale. Depuis 2007, elle s’investit avec passion et bienveillance, plaçant l’humain au cœur de son action.

Dans cette interview, fruit d’un échange sincère et empreint de confidences, elle partage avec nous son parcours, sa vision et son dévouement envers les personnes vulnérables. Découvrez comment LogiVitae, en tant qu’entreprise solidaire d’utilité sociale, fait la différence au quotidien.

1.     Quelle est votre expérience et pourquoi créer votre propre service ?

J'ai une âme d’entrepreneur social. J’ai commencé ma carrière en tant que travailleuse sociale, principalement auprès des enfants. Plus tard, j’ai rejoint la fonction publique et occupé un poste que j’appréciais énormément. Cependant, après 5 ans, un changement de direction a transformé mon expérience de manière démotivante. Cet événement m’a fait réaliser l’importance du rôle d’un "chef". Un bon "chef" peut influencer notre bien-être et notre motivation. À ce moment-là, j’étais enceinte de mon deuxième enfant, ce qui m’a permis de réfléchir à mon activité professionnelle. Ayant désormais deux enfants, je ne souhaitais plus m’occuper exclusivement des enfants des autres, mais mon désir d’aider les gens restait intact.

Pendant cette période de réflexion, un souvenir est remonté : mon expérience positive lors de mon BEP Sanitaire et Social dans une super maison de retraite. Mais j’ai été marquée par le fait que certaines personnes rejoignaient ces établissements par défaut ou parce qu’elles ne voulaient pas rester seules chez elles.

C’est alors que j’ai découvert le plan Borloo en 2005. Je crée alors avec un associé un premier service que je lui cède très rapidement pour créer LogiVitae en 2007, une entreprise d’aide à domicile. Mon moteur dans cette aventure était double : aider les gens et être mon propre chef.

2.    Pourquoi avoir choisi le nom “LogiVitae” ?

La création de LogiVitae a été marquée par un enthousiasme teinté d’amateurisme, car je n’avais qu'une très petite expérience préalable en matière de création ou de gestion d’entreprise.

Lors d’un après-midi entre amis, nous nous sommes lancés dans un jeu, un peu comme des enfants dans la cour de récré, pour trouver un nom. Après quelques échanges, nous avons fusionné les termes “LOGIS” et “VITAE”. Le choix de “LOGIS” évoque naturellement le lieu de vie, tandis que “VITAE” fait penser à la vie et le tout resonne comme le mot "longévité".

J’ai délibérément évité d’utiliser “DOM”, car à l’époque, de nombreux services utilisaient ce préfixe pour désigner le domicile. Je souhaitais me démarquer. D’ailleurs, lors de ce jeu, l’un des noms évoqués trouvés était “DomAge”, nous en avons beaucoup ri convenant qu'il serait dommage de l’adopter…

3.    Quels défis spécifiques avez-vous rencontrés dans votre parcours d'entrepreneur social ?

La création et la gestion de LogiVitae ont été des tâches exigeantes sur le plan administratif. Dès le début, nous avons grandi très rapidement et avons été repérées par les assistantes sociales du département, qui nous ont confié de nombreux bénéficiaires. La charge de travail quotidienne a alors augmenté considérablement, reléguant les aspects administratifs au second plan.

Malgré l’assistance d’un cabinet d’experts-comptables, la complexité administrative m’a submergée. Mon objectif était d’aider les gens, mais les aspects financiers et la gestion des factures m’ont parfois échappé.

Il y a eu des moments de doute et de crainte, et certaines difficultés persistent, telles que les recrutements, la trésorerie, les financements et les situations familiales délicates. Mais, grâce à une équipe solide impliquée et compétente, nous abordons désormais ces problématiques avec plus de sérénité et résilience.

4.    Que caractérise LogiVitae ?

LogiVitae est un service d’aide à domicile médico-sociale. Notre mission est d’apporter une assistance à tous ce qui en ont besoin, indépendamment de leur situation financière ou de leur handicap, tout en veillant au bien-être et à l’épanouissement de nos salariés.

Malgré l'"amateurisme" de notre démarrage, ce qui a réellement fait la différence, c’est l’âme et le cœur de notre entreprise. J’ai constitué une équipe autour de cette vision, et je crois profondément en notre mission. Nous nous engageons à offrir une approche centrée sur l'humain, mettant en avant la priorité accordée à l'individu que nous ne percevons pas comme un client, dans le respect de la vulnérabilité de ceux qu'on accompagne.

LogiVitae met l'accent sur la continuité des accompagnements, cherchant à attribuer une même auxiliaire de vie à une personne de manière régulière, favorisant ainsi la création de liens forts entre les accompagnants et les personnes ainsi soutenues.

Lorsque nous faisons bien notre travail, nous créons des duos “accompagné-accompagnant” qui tissent des liens magiques et très forts.

À un certain moment, j’ai dû faire un choix et passer du rôle de travailleuse sociale à celui de “directrice” (même si je préfère me considérer comme une “animatrice”). Aujourd’hui, je joue un rôle de gestionnaire, tout en conservant un état d’esprit ouvert et axé sur l’échange. Si quelqu’un a besoin d’aide, je tâche d'être disponible et accessible.

Je pense que cette volonté de prendre soin de soin de tout le monde (que ce soit interne ou externe à mon service) a été ma bonne étoile et m'a permis d'avancer, malgré les défis et les difficultés.

5.    Sur votre site vous indiquez que LogiVitae est "Une intervention du sur mesure avec des moyens du prêt à porter". Qu'entendez-vous par cela ?

En réalité, cette expression est facile à expliquer et fait référence à notre approche tarifaire.

Actuellement, je pratique les tarifs qui sont fixés par l’État. Mon objectif initial était de travailler en priorité avec les publics les plus précaires, et je tiens à rester fidèle à cette mission. C’est pourquoi j’applique ces tarifs, même si leur montant ne couvre pas entièrement les coûts de fonctionnement d’un service d’aide à domicile (ce constat est partagé par de nombreux acteurs, y compris les institutions étatiques).

En 2016, la CNSA (Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie) et la Cohésion sociale estimaient que le coût de revient d’un service à domicile était de 24,24 € par heure. En 2024, ce coût dépasse désormais les 30 € par heure.

Cependant, le tarif appliqué par l’État reste fixé à 23,50 € par heure pour 2024.

Face à cette situation, l’approche “sur mesure” nécessiterait un tarif d’au moins 32 € par heure. Toutefois, j’ai choisi d’opter pour les moyens du “prêt à porter”, en appliquant les tarifs d’État, sans sacrifier la qualité de l’accompagnement ni le bien-être des salariés.

Ceci est un point primordial pour moi. Les conditions de travail des auxiliaires de vie sont au cœur du fonctionnement de LogiVitae. Nous sommes là pour elles/eux (presque) autant que pour les personnes que nous accompagnons.

6.    Aujourd'hui, il y a combien de personnes travaillant chez LogiVitae ?

Aujourd’hui, chez LogiVitae, nous comptons plus de 165 auxiliaires de vie, réparties en équipes de semaine et d’équipe du weekend. En plus de cela, une vingtaine de personnes travaillent au bureau, s’occupant de la coordination et assurant un travail social auprès des personnes confiées et de la gestion administrative.

Notre approche consiste à se poser les bonnes questions pour répondre aux besoins des personnes que nous accompagnons, tout en nous adaptant aux besoins spécifiques des aides à domicile. Cela peut parfois ressembler à un casse-tête, mais c’est le cœur de notre fonctionnement. Nous planifions minutieusement les accompagnements, les remplacements et nous nous efforçons de répondre aux besoins de chacun avec bienveillance et efficacité.

7.    Depuis 2007, qu'en pensez-vous de l'évolution de la silver économie au fil des années ?

J’ai suivi les actions et observé l’évolution de la silver économie, mais étant profondément impliquée dans la gestion quotidienne de mon service, il m’est difficile de tout suivre de près.

Au fil des années, nous avons assisté à une prise de conscience croissante d'initiatives visant à améliorer la qualité de vie des personnes âgées, à favoriser leur autonomie et à créer des solutions adaptées à leurs besoins spécifiques.

Le concept de la silver économie m’intéresse beaucoup, mais jusqu’à présent, je n’ai pas constaté d’impact direct sur mon activité chez LogiVitae (si ce n'est l'évolution de mon éditeur de logiciel et les outils de travail mis à la disposition des aides à domicile ce qui n'est pas rien !).

8.    Quelles innovations ou approches nouvelles ont émergé pour améliorer l’efficacité et la qualité des services d’aide à domicile ?

Ce que je trouve très intéressant c'est l’intégration des nouvelles technologies dans le domaine de l’aide sociale. Nous avons déjà observé des progrès significatifs grâce à des outils tels que les logiciels, les smartphones et les applications dédiées au soutien à domicile.

Ces avancées permettent aux auxiliaires de vie de se concentrer sur leur cœur de métier : l’humain. La technologie ne remplace pas l’échange essentiel entre les personnes, mais elle facilite la transmission d’informations de base qui étaient avant très chronophages.

9.    Est-ce que vous avez des partenariats avec des acteurs de la téléassistance ou d'autres entreprises avec qui vous pourriez construire des synergies ?

Il y a des entreprises dans ce cadre avec qui nous travaillons beaucoup et dont nous connaissons le sérieux mais on ne peut pas parler de partenariat.

Mon service n'a pas de relations commerciales avec qui que ce soit.

Nos recommandations sont basées uniquement sur notre connaissance du produit ou du service, si nous pensons qu’il pourrait être une bonne solution pour la personne. Nous ne faisons que des recommandations spontanées. Dans ce cadre, notre seul objectif est d'apporter des solutions aux gens qui ont besoin d'aide, sans contrepartie financière en retour.

10. LogiVitae est une société "sociale", mais elle est une entreprise à mission ?

LogiVitae n’est pas une entreprise à mission, à mon sens c’est mieux que cela. Depuis sa création, mon objectif a toujours été de fonder une entreprise avec une mission sociale dont la finalité n'était pas lucrative. Mon engagement dans le Mouvement des entrepreneurs sociaux (devenu le MIF) m’a permis d'assister en 2014 à la création d'un statut hybride entre l’entreprise classique et l’association.

Dans ce cadre, LogiVitae est, ainsi devenue une « Entreprise solidaire d’utilité sociale » (ESUS). Ce statut, reconnu légalement, implique plusieurs engagements essentiels :

Ce statut, reconnu légalement, implique plusieurs engagements essentiels : lucrativité maîtrisée, écarts de salaires raisonnés et gouvernance partagée.

De plus, chaque année, nous organisons une assemblée générale (connectée) avec tous les salariés, des représentants des bénéficiaires élus, les délégués du personnel et un partenaire institutionnel.

Chez LogiVitae, l’humain est au cœur de notre démarche, et nous nous efforçons de créer une relation de confiance avec tous ceux que nous accompagnons.

Collectif des professionnels de l’aide et du soin à Domicile - Je suis une Profession Essentielle - LogiVitae

11.  Au niveau personnel, vous êtes aussi très engagée : des livres, des collectifs… Pourquoi tout cela ?

Oui, j’ai écrit des livres pour partager mon expérience, mais aussi pour déjouer les idées reçues sur les personnes âgées.

Trop souvent, elles sont perçues de manière négative. Dans mes livres, je partage des anecdotes de vie : joyeuses, tristes, énervantes, émouvantes. Les personnes âgées sont avant tout des gens, tout simplement.*

Par ailleurs, j’ai été à l’initiative d’un collectif qui rassemble tous les professionnels du domicile. Je suis également en lien avec d’autres collectifs. Ensemble, nous formons un maillon essentiel dans la mission globale : soutenir les gens en bonne santé et préserver la santé des aidants.

Au niveau local, il est crucial de bien connaître l’action sociale et d’assumer un rôle de conseil auprès de la population. Nous sommes des décodeurs et des transmetteurs d’informations sur l’action sociale, au service de tous.

12. Selon vous, les aides techniques (comme les fauteuils roulants électriques pliables) peuvent-elles améliorer la vie des personnes âgées à domicile et de leurs aidant ?

Je n’avais jamais vu un fauteuil roulant électrique pliable comme celui d’ergoflix, donc je ne peux pas donner mon avis sur ce produit.

Cependant, j’ai déjà reçu des retours d’auxiliaires épuisés par le fait de devoir pousser un fauteuil roulant manuel sur des pentes ou sur des trajets un peu longs. Dans ce contexte, je pense qu'un dispositif électrique pourrait en effet être une aide précieuse, tant pour les personnes âgées que pour leurs aidants.

13. Quels conseils donneriez-vous à ergoflix, pour son objectif de faciliter le quotidien des personnes âgées et de leurs aidants ?

Je pense qu’il faut continuer à être dans cette bienveillance et dans ce souci de l’autre. Votre démarche actuelle est déjà positive, il est essentiel de maintenir cette approche centrée sur l’humain.

En outre, je vous encourage à approfondir votre rôle de conseil. Soyez incollable sur les aides disponibles, les prises en charge, les démarches administratives, etc. Les personnes âgées et leurs aidants ont souvent besoin d’informations claires et précises pour naviguer dans ce domaine complexe. Votre expertise peut faire toute la différence.

Enfin, continuez à écouter les besoins et les retours des utilisateurs. Ils sont les mieux placés pour vous guider vers des solutions encore plus adaptées.

Vous êtes déjà sur la bonne voie, et je vous souhaite beaucoup de succès dans votre mission de faciliter la vie des personnes âgées et de leurs aidants.

BONUS : vous avez pu essayer notre fauteuil au Salon des Seniors, qu'en avez-vous pensé ?

En fait, c'est incroyable, je ne m'y attendais pas ! Je trouve que ça ne reflète pas une image de maladie ou de quelque chose de négatif. J’ai trouvé intéressant de tester ce fauteuil, mais évidemment cela a été facile pour moi, car je peux marcher et me déplacer librement avec mes jambes. J’imagine que, dans d’autres circonstances, accepter de devoir utiliser un fauteuil roulant pourrait être compliqué et pas amusant. En revanche, ce fauteuil me semble être une bonne solution pour les personnes à mobilité réduite qui en ont réellement besoin.

Dafna MOUCHENIK - LogiVitae

* Les livres de Dafna MOUCHENIK offrent un aperçu authentique et engagé du monde de l’aide à domicile, mettant en avant l’humain et les défis auxquels font face les professionnels du secteur.

  • “Derrière vos portes : coulisses d’un service d’aide à domicile” (2018) : les coulisses d'un service d'aide à domicile. Les réalités du terrain, les relations humaines et les enjeux de l’accompagnement des personnes vulnérables.
  • “Première ligne : journal d’un service d’aide à domicile durant le confinement” (2020) : le quotidien d’un service d’aide à domicile pendant la période de confinement. Défis, adaptations et moments forts vécus par l'équipe LogiVitae et les personnes qu’elle accompagne.
  • La vie chez soi : petits récits et réflexions engagées sur le soutien à domicile en France” (2022) : anecdotes de vie liées au soutien à domicile en France. Réalités, joies, tristesses et émotions vécues par les personnes âgées et leurs aidants.
Bibliographie Dafna Logivatae

Lire plus d'articles sur la mobilité en fauteuil roulant ?

Nous espérons que les informations de cet article de blog vous ont été utiles.
N'hésitez pas à nous faire part de vos commentaires à ce sujet ci-dessous ou à partager cet article sur vos réseaux.

Vous voulez en savoir plus ? N'hésitez pas à consulter nos articles dédiés à la mobilité en fauteuil roulant :

Pour toute question, n'hésitez pas à nous contacter. Vous pouvez nous joindre par téléphone au 04 51 08 92 00 (lundi - vendredi, 9h00-12h30 / 13h30-18h00) ou par e-mail : info@ergoflix.f

Écrit par:
Manuela
Manuela
Responsable Marketing

Avez-vous apprécié l'article ?

0 / 5
hello world!

Plus d'articles dans cette catégorie

1. mai 2024
Personnes à mobilité réduite : 7 conseils pratiques pour un déménagement sans stress

Un déménagement représente toujours un défi considérable avec des tâches interminables telles que l'emballage, la planification et l'organisation.

21. avril 2024
Bien vieillir et ergothérapie : la solution pour rester chez soi

D'ici à 2030, la France observera une augmentation significative de sa population âgée. Un phénomène souvent désigné sous le terme de "Papyboom".

9. avril 2024
Formulaire unique aide autonomie domicile : simplifiez vos démarches

Dans le domaine de l'aide à l'autonomie à domicile, les démarches administratives peuvent parfois être complexes et fastidieuses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous sommes là pour vous !
Service client
Appelez-nous :
04 51 08 92 00
Lun-ven : 9h00 - 12h30 / 13h30-18h00
Ou écrivez-nous :
FR - Ergoflix Contact form
Suivez nous

Des questions?
Contactez-nous au 04 51 08 92 00

Nous nous ferons un plaisir de vous répondre,
du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 13h30 à 18h00
chevron-down
linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram